Menu
La magie du modèle freemium

La magie du modèle freemium

Partager sur Facebook

De nos jours la plupart des jeux populaires sont freemium, contraction de free et premium, c’est à dire gratuits et… payants ! Concrètement l’accès au jeu est gratuit mais on propose au joueur des micro-paiements pour obtenir des bonus dans le jeu.

Ces bonus peuvent aller d’un changement de tenue d’un personnage à un réel avantage dans le jeu comme une arme plus puissante. La grande majorité des jeux modernes opposent les joueurs entre eux, les joueurs qui paient se retrouvent donc parfois avantagés par rapport aux joueurs qui ne paient pas. On parle alors de pay-to-win (payer pour gagner) en référence à l’expression free-to-play (jouer gratuitement) qui désigne les jeux freemium.

Bien souvent, on achète de la monnaie virtuelle du jeu avec de l’argent réel pour obtenir des bonus. Le joueur peut aussi obtenir cette monnaie gratuitement, il lui suffit de farmer, c’est à dire… jouer beaucoup. Selon les jeux, il faut parfois une dizaine d’heures de jeu pour obtenir ce que l’on aurait payé un euro.

Pour un parent, refuser de payer pour des récompenses virtuelles peut donc inciter son enfant à jouer plus. Faut-il pour autant tomber dans l’excès inverse et acheter des récompenses sans aucune contrepartie ? Bien sûr que non !

Si seulement il existait une application qui permette aux enfants d’acquérir des récompenses en échange d’activité extérieures ou éducative. if you know what I mean



Play Outside : remplacer les heures de farm par des défis en extérieur et éducatifs.